Le réseau de télécentres et coworking en Seine-et-Marne

Assemblée générale du SYNAPHE : Conférence d’Initiatives Télécentres 77 le 18 janvier 2013

Le 18 janvier 2013 se tenait l’Assemblée générale du SYNAPHE (Syndicat National des Professionnels de l’Hébergement d’Entreprise, plus couramment appellés Centres d’affaires) et du SIST (Chambre Professionnelle Nationale des Téléservices) au FIAP, dans le 14ème arrondissement de Paris.

Le SYNAPHEet le SIST ont invité le Président d’Initiatives Télécentres 77, Gérard EUDE, à venir présenter la nouvelle offre d’immobilier d’entreprises que représentent les télécentres, au cours d’une conférence organisée en deuxième partie de leur Assemblée générale.

Après un rappel sur le concept des télécentres, Gérard EUDE a présenté l’émergence du travail en télécentres en France, l’offre de lieux en cours en Ile-de-France, et en particulier le réseau des 16 lieux en projets en Seine-et-Marne rassemblés au sein de l’association Initiatives Télécentres 77. Gérard EUDE a souligné l’intérêt de cette nouvelle offre de lieux de travail flexibles pour les entreprises : diminution de la facture immobilière, réduction du temps de déplacement des collaborateurs, productivité et compétivité, innovation et créativité grâce aux échanges dans les espaces de coworking.

Un débat s’est ouvert sur le liens possibles entre centres d’affaires et télécentres. Certains centres d’affaires envisagent en effet de faire évoluer leur offre en proposant aux entreprises des espaces flexibles mutualisés, permettant d’accueillir des salariés un à plusieurs jours par semaine. Les centres d’affaires DG Services et Neopole, en Seine-et-Marne, ont notamment adhéré à Initiatives Télécentres 77 dans le but d’aménager leurs espaces pour offrir également de tels services.

Les nouveaux usages numériques permettent de nouveaux modes de travail distants, qui modifient les demandes de services liés à l’immoblier de bureau de la part des entreprises et des orgnaisations. La réflexion sur l’évolution des centres d’affaires et l’émergence des télécentres a donc fait l’objet d’un débat propsectif ouvert, riche et animé au cours de cette Assemblée générale.